Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Compteur de visites

Les aides abaisseurs… pourquoi et comment ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les aides abaisseurs… pourquoi et comment ?

Message  Pia MUNCK le Sam 3 Mar - 12:19

Les aides abaisseurs :
Pourquoi les utiliser ?
Et comment elles fonctionnent ?


Le cavalier peut utiliser une aide abaisseur sur son cheval pour des différentes raisons, selon son niveau technique équestre :

Le Gogue :


- le débutant, ou amateur petit niveau, utilise souvent un gogue (ou chambon) fixe ou commandé comme abaisseur, afin de stabiliser la tête du cheval plus bas (gogue fixe = le cheval ne peut pas lever la tête, et le cavalier n’a aucun moyen de relacher cet emprise une fois le cheval en route)… cet abaisseur est choisi par le plus part des moniteurs :

- car l’élève n’a encore aucune notion comment mettre son cheval sur la main par ses propres techniques
- mais aussi, vu l’assiette instable, les mains aussi sont instables
- et comme l’élève n’arrive pas à gérer plus qu’une pair de rênes, son moniteur lui procure cette aide abaisseur simple, le gogue fixe, qui est radical et assez contraignant, et qui puisse même causer à un cheval un peu vif de se renverser !




La martingale racourcie, au double paire de rênes :

- Le cavalier amateur un peu plus habile peut utiliser la martingale racourcie, au double paire de rênes, comme solution d’aide abaisseur, moins contraignante que le gogue, mais plus facile à gérer pour le cavalier que les rênes allemandes :




Les rênes allemandes :

- le cavalier plus avisé, voir professionnel, utilise par contre les rênes allemandes, plus sophistiquées, ce qui demande plus d’habilité et des connaissances techniquement afin de gérer les 4 rênes, certes, mais cet abaisseur propose également :

- nettement plus de variations et des détails de règlages
- entre la décontraction de la ligne du dessus
- muscler le dos
- ainsi que la possibilité pour le cavalier d'apprendre le processus de sentir l'impulsion arriver jusqu'à ses mains
- avec le but d'arriver à obtenir un cheval qui franchit son mors

... et pour toute cette gamme de variations, les rênes allemandes sont largement plus juste envers le cheval, si bien employées.

En image, le cavalier de Grand Prix international, Hans-Peter Minderhoud, Champion d'Hollande 2011, en rênes allemandes (à droite) :



... avec Edward Gal et Totilas, en bride, à gauche.

- Pour apprendre à utiliser cet abaisseur sophistiqué, les rênes allemandes, il suffit de prendre des cours avec un entraîneur de haut niveau qui guide correctement son élève cm par cm à comprendre comment employer toutes les variations et subtilités que propose cet abaisseur.

Le problème est malheureusement :

- Les moniteurs n’ont souvent pas assez d’expérience pour expliquer l’utilisation correcte des rênes allemandes
- ou s’ils possèdent cet expérience, ne souhaitent pas se pencher sur VOTRE éducation équestre afin de vous procurer ces clés, pourquoi, pour leur propre confort, ils inventent une histoire style que c’est mauvais pour le cheval, alors que la verité est bien le contraire :

- Les rênes allemandes sont une AIDE considérable, facile à doser et très juste pour le cheval, afin de pouvoir l’aider à MAINTENIR SON DOS SAINEMENT EN PLACE, les postérieurs plus actifs et en sous, le cheval dans un équilibre amélioré, même pour un cavalier amateur (si bien guidé), comme cette recherche scientifique par des vétérinaires suédois le prouve aussi :

"Horses ridden with normal rein + draw rein (NR-DR) showed significant higher vertical impulse in the hindlimb compared to riding both with only draw rein (DR) and only normal rein) NR. Several significant differences were also seen in the horizontal force. It is concluded that draw reins, when used correctly, together with a normal rein, achieve the desired result of shifting the weight of the horse caudally."

Voici le link pour le texte en entier (TRES intéressant et assez brèf... ça mérite d'être lu !) :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed/12405714/?i=5&from=/16532786/related

- Cette mise en instruction de l’élève n’est pas si compliqué… il suffit surtout, pour le cavalier, d’avoir l’intelligence de bien suivre à la lettre les techniques avisées par un entraîneur de qualité, puis également de VARIER l’entraînement quotidien avec du travail SANS les rênes allemandes (ou juste relachées), ainsi que les proménades, des séances de petits obstacles (éventuellement en liberté), des grandes galopades (éventuellement avec une martingale), mise au paddock etc…


La bride :

- Le cavalier professionnel utilise souvent la bride comme solution d’aide abaisseur… ceci est souvent en lien avec le fait que le cheval doit s’HABITUER à cet abaisseur, afin de fonctionner le mieux que possible avec en concours !



- Le but final (dans le dressage de haut niveau, en tout cas) est d’obtenir un cheval qui FRANCHIT son mors, devant les jambes, le dos en place, les postérieurs en sous… comme sur cette photo d’Anky Van Grunsven avec son beau Salinero :



- Ceci dit, il ne faut JAMAIS OUBLIER que ce mode d’abaisseur, la bride, fonctionne par LA DOULEUR sur la machoire du cheval, avec une chaîne en sous, et des branches sous l’effet ”bras de levier”… merci de lire la description détaillée du fonctionnement sous les MORS ABAISSEURS sur ce lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mors_(équitation)

... ce qui n'est pas le cas des rênes allemandes, que je considère l'aide abaisseur le plus juste envers le cheval, en filet et mors simple, correctement utilisé.


Pelham, hackamore, pessoa, baucher etc :

- pelham et divers d’autres mors dits abaisseurs (hackamore, pessoa, baucher etc) sont pareils que la bride… ces mors fonctionnent comme abaisseurs grace à LA DOULEUR… merci de lire les détails sur ce lien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mors_(équitation)








Pourquoi utiliser des abaisseurs ?

Tous ces abaisseurs sont mis sur le cheval afin de :

- combler le manque de technique du cavalier et ainsi lui procurer la possibilité d'aider son cheval à :
- METTRE SON DOS EN PLACE en montant le garrot
- et ainsi PROTEGER le cheval contre l'afaissement de sa colonne vertébrale sous le poids du cavalier, n’importe le niveau équestre, même le Grand Prix
- et ainsi tenter d'obtenir la perfection lors des divers exercises de dressage.

Le problème avec les abaisseurs qui fonctionnent grace à la douleur (la bride, pelham, baucher etc) :
Dans les mauvaises mains ces mors-là peuvent infliger des douleurs atroces aux chevaux, sans même les aider à hisser leur dos en place, alors à ne pas utiliser avant d’avoir atteint le niveau B (M - changement de pied en l’air) en concours, avec une base de techniques élaborées et JUSTES !

Un autre problème avec les mors abaisseurs munis d'une seule rêne, style Pelham, ou la bride dans des mains inexpérimentées :
Cette fausse légèreté, que ces mors procurent, enlève au cavalier d'obtenir, sentir, apprendre les VRAIES SENSATIONS pour comment obtenir une ligne du dessus honnête, car vu la douleur dans la machoire, le cheval "recule" de son mors = n'ose plus se tendre vers son mors, et du coup l'on n'obtienne pas un cheval qui franchit son mors, mais bien simplement un cheval encapuchonné = qui lache son mors, ou en fausse légèreté en restant au-delà du vertical :



Comme je viens de dire, tous ces abaisseurs sont créés pour AIDER le cavalier, dans un premier temps, mais aussi pour AIDER le cheval (surtout des rênes allemandes, en filet/mors simple), alors autorisez vous-mêmes, et vos amis équestres, de les utiliser, sans dénigrer le voisin, sauf bien entendu, si vous arrivez à dérouler le Grand Prix en filet/mors simple vous-mêmes, sans aucune faute !

Car c'est MIEUX pour le dos du cheval de functionner de manière JUSTE sous cavalier, grace à une aide comme les rênes allemandes, afin que le cheval puisse hisser son dos et le mettre en place, le garrot montant vers le haut, et ainsi pouvoir PORTER SON CAVALIER SANS SE FAIRE MAL AU DOS, que c'est de faire du mal à son cheval durant des années en insistant à tout prix d'arriver tout seul à mettre son cheval de 500 kg correctement sur la main, assis, les postérieurs en sous (souvent impossible à cause d'une mauvaise coordination de l'esprit/corps du cavalier), bannissant ainsi de l'aide des rênes allemandes à cause de la pression des cavaliers intimidants (souvent jaloux de votre réussite équestre) ou votre propre jugement manquant de maturité dans le monde des techniques équestres.


Le but final :

Le but suprême est pourtant (en tout cas pour les cavaliers de concours avident d’apprendre les techniques de dressage sophistiquées) d’arriver à monter son cheval en filet avec mors simple SANS aucun abaisseur, avec un cheval qui franchit son mors, devant les jambes, selon le niveau technique du cavalier en question, comme montrent ces exemples de quelques uns de mes élèves, qui courageusement se sont lancés dans ce processus :

Mon élève, Sabine Décaillet-Delaloye, en concours, en filet avec mors simple :


Une autre de mes élèves en Suisse, Marianne Senn, en concours, en filet avec mors simple :


Une de mes élèves en France, Cyrille Leclet, en LDR à l'entraînement lors de l'un de mes cours, en filet avec mors simple :


Ainsi qu'une de mes élèves au Danemark, Connie Marie Larsen, en LDR à l'entraînement lors de l'un de mes cours, en filet avec mors simple :


Voici, Connie Marie Larsen de nouveau :


Puis, Connie Marie Larsen en concours, en filet avec mors simple :


Ou carrément comme sur cette photo de l'un des top cavaliers internationaux, Edward Gal, en concours, en filet avec mors simple, juste pour vous montrer un exemple hors de mes propres élèves :



Mais bien que la plus part des cavaliers n’arrivent pas à monter aussi techniquement juste que les cavaliers de Grand Prix, l’on peut tout de même se faire plaisir à s’améliorer, tenter, tester, appliquer, et je suis assez fière déjà des résultats des cavaliers que j'entraîne, qui tentent TOUS d'apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes, les mettre en place dans leur dos, le garrot montant, les postérieurs actifs et en sous :

Cavalière amateur, Marianne Senn, en train d'apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes, lors de l'un de mes cours :


Cavalière amateur, Géraldine Gigandet, en train d'apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes, lors de l'un de mes cours :


Cavalière amateur, Françoise Broquet, en train d'apprendre de franchir son cheval lors de l'un de mes cours :


Cavalière amateur, Sabine Décaillet-Delaloye, en train d'apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes, lors de l'un de mes cours :


Cavalière amateur, Natacha Décaillet, en apprentissage de mettre son cheval sur la main par ses propres techniques, sans avoir besoin des rênes allemandes, lors de l'un de mes cours :


Cavalière amateur, Cyrille Leclet, en train d'apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes, lors de l'un de mes cours :


Cavalière professionnelle, l'instructrice Catherine Brilliard, en train d'apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes, ici sur son 6 ans, lors de l'un de mes cours :


L'un de mes élèves danois, un cavalier professionnel, que j'ai donné stage intense avec des cours 3 fois par sémaine pendant 3 mois, afin de lui apprendre le systême d'entraînement LDR (Bas et Rond) et par là lui apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes... une apprentissage technique que l'on puisse constater sur les 3 images ci-dessous qu'il a drôlement bien retenu... ici sur son hannovrien de 7 ans, en filet/mors simple :

... puis, le même couple en bride :


... puis, ce même couple en abordant le passage :


... ainsi que sa femme, médécin et cavalière amateur, qui a également suivi mon stage intensif pendant 3 mois... ici sur le même hannovrien, qui franchit son mors, devant les jambes, au piaffer :



Et voici une autre de mes élèves danoises, Helle Rosager, cavalière d'obstacle qui rêve de sortir sa jument CSO en niveau B dressage, en train d'apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes, lors de l'un de mes cours :


Voici encore une autre de mes élèves danoises, Lise Frandsen, médaille d'argent au Championnat d'Europe pour les chevaux Pursang Arabes... qui a appris avec moi comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes :


Et ici, Johnny Hansen, un autre de mes élèves au Danemark, sur son cheval de 5 ans, en train d'apprendre comment obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes :


Puis, enfin encore Connie, mon élève danoise, qui a appris avec moi d'obtenir un cheval qui franchit son mors, devant les jambes... ici à l'entraînement, lors de l'approche piaffer/passage :


Et à la fin, Connie en concours, en filet/mors simple, avec un cheval qui franchit son mors, devant les jambes :


... dans une expression ne pas si loin des cavaliers top comme ci-dessous en image (comparez les deux photos Wink ), le triple champion du monde, Edward Gal, montant ici Rubin Cortes :



Dernière édition par Pia MUNCK le Lun 5 Mar - 21:36, édité 7 fois

_________________
...

Vente de chevaux de dressage danois aux meilleures origines allemandes et hollandaises :

http://www.scandinavian-dressage.com

Pia MUNCK

Messages : 10102
Date d'inscription : 03/10/2007
Age : 60
Localisation : Danemark

Voir le profil de l'utilisateur http://www.scandinavian-dressage.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aides abaisseurs… pourquoi et comment ?

Message  Pia MUNCK le Lun 5 Mar - 5:53

Voici un nouveau topic... j'espère que vous allez apprécier, car ça réprésente BEAUCOUP d'heures d'écriture et de recherche de photos de ma part, pour vous ! Wink

_________________
...

Vente de chevaux de dressage danois aux meilleures origines allemandes et hollandaises :

http://www.scandinavian-dressage.com

Pia MUNCK

Messages : 10102
Date d'inscription : 03/10/2007
Age : 60
Localisation : Danemark

Voir le profil de l'utilisateur http://www.scandinavian-dressage.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aides abaisseurs… pourquoi et comment ?

Message  lepetitloic68 le Lun 5 Mar - 14:48

Merci Pia, c'est super ! Very Happy Very Happy

lepetitloic68

Messages : 190
Date d'inscription : 03/06/2010
Localisation : 68

Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/profile.php?id=1624910231&sk=info

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aides abaisseurs… pourquoi et comment ?

Message  M-D-A le Lun 5 Mar - 15:06

Merci bcp; il est top comme topic et il réunit bien tout ce qu'il y avait de ci de là sur le forum là dessus !
Je vais même me l'imprimer et me le garder au cas ou Wink

M-D-A

Messages : 102
Date d'inscription : 30/08/2010
Age : 25
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aides abaisseurs… pourquoi et comment ?

Message  Juju33 le Lun 5 Mar - 15:16

Super ce sujet !! Smile)

Juju33

Messages : 1896
Date d'inscription : 29/01/2009
Age : 25
Localisation : Mérignac (33)

Voir le profil de l'utilisateur http://juna-despis33.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aides abaisseurs… pourquoi et comment ?

Message  Pia MUNCK le Lun 5 Mar - 17:31

MERCI, mes amis forumeurs !

Je pense aussi que les cavaliers vont, une fois pour tout, comprendre de quoi il s'agît lorsque l'on parle d'abaisseurs... car souvent ils oublient, ou même NE SAVENT PAS, comment ceux-ci fonctionnent, ni leur effet sur le cheval.

_________________
...

Vente de chevaux de dressage danois aux meilleures origines allemandes et hollandaises :

http://www.scandinavian-dressage.com

Pia MUNCK

Messages : 10102
Date d'inscription : 03/10/2007
Age : 60
Localisation : Danemark

Voir le profil de l'utilisateur http://www.scandinavian-dressage.com

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  pop's le Dim 17 Fév - 0:42

merci beaucoup de partager votre savoir et votre experience de maniere aussi juste et objective , merci mille fois

pop's

Messages : 18
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

merci

Message  pop's le Dim 17 Fév - 0:43

merci beaucoup de partager votre savoir et votre experience de maniere aussi juste et objective , merci mille fois

pop's

Messages : 18
Date d'inscription : 06/05/2011
Age : 39

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les aides abaisseurs… pourquoi et comment ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum